Pure Trend examine les techniques Her Make Up Paris

IMG_1577

 

 

Savoir se maquiller, voilà une corde que beaucoup de femmes aimeraient avoir à leur arc. Pour afficher une mine impeccable en réunion ou briller en soirée, il y a une solution (nouvelle mais qui se développe) : les agences de maquilleurs à domicile. Chez soi ou au bureau, les doigts de fées de Her Make Up Paris se déplacent partout pour nous embellir. Rencontre avec Alexandre, l’un de ses maquilleurs tout-terrain.

Longtemps réservé à nos voisines outre-Atlantique, le service de maquillage à domicile tend à se développer. A Paris et dans sa région, plusieurs agences ont vu le jour, proposant à leurs clientes des prestations sur mesure, à leur domicile ou sur leur lieu de travail.

Créée il y a cinq ans, Her Make Up Paris a pour clientèle des particuliers et des entreprises. Au programme, des prestations de luxe à partir de 120 euros, qui s’adaptent aux besoins de chacune. Pour juger, le mieux, c’est encore de tester.

Alexandre, maquilleur passionné

Un mardi après-midi, c’est un certain Alexandre qui s’invite au bureau, suivi de sa valise. Pas question de l’égarer : elle contient tout son nécessaire pour travailler. A l’intérieur, soigneusement rangés dans des pochettes, des soins et produits de maquillage.

Alexandre est maquilleur professionnel depuis cinq ans, diplômé de l’Institut Technique du Maquillage. Il a travaillé sur des plateaux de tournage (télé et cinéma), dans les backstages de défilés, mais il privilégie le travail avec les particuliers.

Très pédagogue et assurément passionné, il maquille surtout des femmes. Parfois, ce sont des hommes qui font appel à l’agence. « C’est rare mais ça arrive », reconnaît-il. La cible reste à développer.

Dans sa valise, les marques phares des maquilleurs : MAC, Make Up For Ever, Paris Berlin (un fournisseur réservé aux pros), un peu de Chanel et d’Urban Decay.

Une séance de maquillage débute toujours de la même façon. La cliente commence par expliquer ce qu’elle veut. Alexandre lui demande ensuite si elle se maquille. Puis, il étudie la morphologie de son visage, son type de peau, lui demande si elle a des allergies. C’est ensuite que le travail commence.

La séance de maquillage commence

Très tatillon sur l’hygiène (et il vaut mieux !), il rappelle l’importance de nettoyer les pinceaux, avant de démaquiller le visage. Puis, c’est une base matifiante Smashbox qu’il applique pour lisser le grain de peau et améliorer l’adhérence du make up. Idem pour les paupières, qui ont droit à une base pour préparer la peau.

« La peau est un poumon, elle boit et respire », explique-t-il. D’où l’importance de la nourrir. Et c’est une crème Avène qui se colle à la tâche. Fond de teint Make Up For Ever, poudre translucide, blush, les gestes sont précis. Le Touche Eclat d’YSL est appelé en renfort pour illuminer le dessous de l’oeil.

Le résultat souhaité se voulant naturel, la bouche est maquillée d’une teinte « bois de rose ». Puis l’on passe au travail des yeux, déclinant les tons beige, top et rosé.

« Le spectacle, c’est vous »

Alors, heureuse ? Plutôt deux fois qu’une ! La mise en beauté est simple mais sophistiquée. Alexandre n’aime pas dénaturer. Comme il le souligne, « le spectacle, c’est vous ».

Reste que les stars que rêvent de copier ses clientes ne sont pas toujours des adeptes du nude. Cf Kim Kardashian. Avant de le voir repartir, on lui demande une anecdote de maquilleur. Il évoque avec nous ce jour où, appelé sur un mariage, il a passé des heures à convaincre la mariée de ne pas opter pour un smoky très charbonneux et une bouche rouge de vamp. Son métier, c’est ça aussi : conseiller et aider à faire les bons choix, pour que les photos d’un mariage ne deviennent pas un mauvais souvenir.

Pure Trend

Comments are closed.